Espace Pro

Images HD

Le choeur (N/B)

Le choeur (couleur)

Dominique Tille

Charlotte Thibaud-Moussouli

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

Nos projets phares

LA VALSE DES JOURS - DEC'19- PULLY

En prologue, une fête dans le foyer du théâtre, où choristes, musiciens et solistes prennent en charge le bien être des spectateurs avec des sérénades, des aubades, des villanelles et des surprises qui durent le temps d’un verre. Puis le public est entraîné par les choristes dans la salle.

Sur scène, Ariane, (Yvette Théraulaz). Elle est seule. Personne n’a pensé à son anniversaire.

Peu à peu des personnages vont surgir. Une ribambelle de souvenirs incarnés par le choeur et les solistes. Des chansons retraçant les premières fois, les joies, les révoltes, les déceptions qui ont marqué son existence. La thématique est universelle, nous en sommes toutes et tous les héroïnes, les héros : la vie qui bat, qui va, qui passe…

L’univers sera onirique, le ton naïf, drôle, léger, parfois grinçant.

DISTRIBUTION

COMPOSITEUR : LEE MADDEFORD

PAROLIÈRE, SCÉNARISTE : ANNE-FRÉDÉRIQUE ROCHAT

METTEUSE EN SCÈNE : HEIDI KIPFER

UNE COMÉDIENNE : YVETTE THÉRAULAZ

CHEFS DE CHOEUR : DOMINIQUE TILLE, CHARLOTTE THIBAUD-MOUSSOULI

MUSICIENS : ADELINE MÉLO, BAIJU BHATT, SOLAL EXCOFFIER,

ANDRÉA TOMAO, MATHIAS DEMOULIN

COSTUMES : GENEVIÈVE JOLIAT / MAQUILLAGE : VIVIANE LIMA

LUMIÈRES : JEAN-PIERRE POTVLIEGE

CRÉATION ET RÉGIE SON : BERNARD AMAUDRUZ

ADMINISTRATION, DIFFUSION : CLAUDINE CORBAZ

SONDHEIM L'ESSENTIEL - AVRIL'19 - MONTREUX

Stephen Sondheim est l’un des maîtres de la comédie musicale new-yorkaise. L’auteur de « Sweeney Tod », entre autres, fait l’objet d’un spectacle-création autour de ses œuvres les plus célèbres. A la baguette, le jeune chef de chœur Dominique Tille emmenant avec lui l’ensemble « Voix de Lausanne », le « Sinfonietta » de Lausanne et 8 solistes spécialistes du genre.

Solistes:

Lionel Blanc

Didier Borel

Frédéric Brodard

Amélie Dobler

Aude Gilliéron

Vincent Gilliéron

Constance Jaermann

Judith von Orelli

Direction: Dominique Tille

Préparation du chœur: Charlotte Thibaud

LA LUTTE FINALE - SEPT'18 - MEZIERES

Dans le cadre des 50 ans de Mai 68, le chef de chœur Dominique Tille et le cinéaste Pierre-Yves Borgeaud ont imaginé un spectacle autour des chants révolutionnaires et des chansons rebelles de ces dernières décennies. Il intégrera des parties chantées, des projections vidéo de montages d’archives des années 60 / 70 ainsi que des éléments de théâtre documentaire. Ce spectacle, expliquent les auteurs, est intergénérationnel et réunit des choristes qui ont vécu les mouvements de révolte et les expériences communautaires de Mai 68 et des années 70, ainsi que des jeunes d’aujourd’hui qui ont choisi – ou non – de s’engager pour une société meilleure, plus tolérante, égalitaire et solidaire.

Ces échanges et témoignages seront mis en forme et intégrés dans le spectacle. L’idée est de jouer sur le rapport de l’individu et du collectif en faisant surgir notamment du chœur et à tour de rôle des participants qui viendront en avant-scène évoquer leur expérience personnelle avant de retourner dans le groupe.

En somme, un spectacle total, afin de raconter, faire réfléchir et se poser encore cette question qui ne cesse de traverser les générations : comment changer le monde ?

Dominique Tille - Direction artistique

Voix de Lausanne, Voix de femmes, Octuor Voix 8, Le Choeur de la Lutte - Chœurs

Joséphine Maillefer - Arrangements

Pierre-Yves Borgeaud - Conception et vidéo

Simon Gerber band - Musique live

Stéfanie Mango - Dramaturgie, mise en scène

David Depierraz Création - Scénographie

Jean-Pierre Potviège - Lumière

Fabien Ayer / Hyperson - Sonorisation

BLUE STABAT MATER - JEROME BERNEY

Co-compositeur de la Fête des Vignerons 2019, Jérôme Berney fait swinguer le «Stabat Mater» ! Le musicien canado-suisse aime les rencontres entre le jazz et la tradition classique. Avec son Blue Stabat Mater (2013), il propose une version originale du fameux poème médiéval de Jacopone Da Todi, souvent mis en musique par le passé. Pour la première fois cependant, le texte latin apparaît dans la lumière bleutée du jazz. Avec une instrumentation – saxophone soprano, contrebasse, petites percussions – des harmonies et des pulsations rythmiques propre à cette culture musicale, cette œuvre peut également être rapprochée, par son dépouillement, des chants médiévaux grégoriens. En automne 2017, Voix de Lausanne et Dominique Tille ont eu la chance de donner cette œuvre à New-York et Brooklyn. D’autres pièces de Jérôme Berney, adaptées à la magnifique acoustique de l’Abbaye de Bonmont, émailleront ce concert aux couleurs jazzy.

Ensemble Choral Voix de Lausanne

Voix 8

Tasssilo Jüdt, saxophone soprano

André Pousaz, contrebasse

Jérôme Berney, percussion et composition

Dominique Tille, direction


LA PASSION SELON ST-JEAN (BACH) - MARS'18 - LUTRY

Dans le cadre de la 59ème saison des Concerts J.S. Bach de Lutry, la Passion selon St-Jean de J.S. Bach est interprétée par l’Orchestre Romand des jeunes professionnels et Les Voix de Lausanne, sous la direction de Dominique Tille. Depuis plus de 50 ans, les Concerts J.S. Bach de Lutry proposent des concerts prestigieux dans le cadre idyllique du Temple de Lutry.

Voix de Lausanne - ensemble choral

Orchestre Romand des jeunes professionnels

Dominique Tille - direction

MESSE A DOUBLE CHOEUR DE FRANK MARTIN - OCT'17-NEW YORK

Messe à double chœur de Frank Martin, une œuvre qui fut cachée pendant des décennies après sa composition, avant d'être finalement publiée en 1963. En collaboration avec Ghostlight Chorus NYC, un chœur new-yorkais !

LE TEMPS A PRIS LE BUS DE NUIT - MAI'17 - PULLY

Acteur du spectacle, le chœur en est aussi le sujet. Marie Perny a récolté auprès des choristes et de leur chef leurs histoires de vie par le biais d’un questionnaire. Elle a ensuite brassé leurs réponses, remanié, réécrit les histoires personnelles, les moments de vie, les souvenirs pour les décliner en chansons. Cette création permet ainsi de dresser l’autoportrait collectif de cet ensemble humain: le chœur Voix de Lausanne.

Dans Le temps a pris le bus de nuit, le chœur fait un arrêt sur image. Là, maintenant, où en sont-ils de leurs vies ? Il sera donc question du temps. Leur passion du chant les rassemble, leur génération les rapproche. S’ils ont accepté qu’un miroir leur soit tendu, ce n’est pas pour s’absorber dans la contemplation de leur reflet. Le spectacle et l’image composée sont maintenant adressés à cet autre ensemble humain qui participe à la représentation, le public, dans l’espoir évidemment, que les temps subjectifs s’accordent et que l’échange ait lieu.

L’écriture musicale de Lee Maddeford permettra de rendre compte des goûts, des influences dont les choristes ont témoigné dans leurs réponses au questionnaire. De Céline Dion à Rachmaninov, de Mozart à Kurt Cobain, l’éventail est grand ouvert !

Direction musicale : Dominique Tille

Compositeur, arrangeur : Lee Maddeford

Avec : Félix Fivaz (batterie), Simon Gerber (basse), Jean-Philippe Zwahlen (guitare), Daniel Perrin (clavier), Estelle Beiner (violon), Isabelle Gottraux (alto), Régula Schwab (violon), Jean-Samuel Racine (clarinette)

Parolière, scénariste : Marie Perny

Metteuse en scène : Heidi Kipfer

"Spectacle réalisé grâce au soutien de la Fondation Marcel Regamey, la Fondation Suisa, la fondation Juchum, les Retraites Populaires, la Loterie Romande, Ernst-Göhner Stiftung et le canton de Vaud".

CANCIONERO GITANO - AVRIL'17 - MONTHERON

Musique sur des poèmes de Federico Garcìa Lorca: Romancera Gitano de Mario Castelnuovo-Tedesco (1895–1968) pour choeur mixte, solistes et guitare. Suite de Lorca de Rautavara pour choeur à capella. Autres oeuvres a capella, pour guitare et pour orgue.

Dominique Tille, direction

Heiko Ossig de Hamburg, guitare

Ensemble Choral Voix de Lausanne

Ancré dans la génération de 27, le Romancero gitano allie la poésie savante et la poésie populaire. Il est composé de dix-huit romances, des poèmes de forme et de thème traditionnels du xve siècle.

Lorca désirait reprendre cette forme traditionnelle pour célébrer la culture tzigane, qui a nourri la culture de l’Andalousie. Le recueil reflète les souffrances d’un peuple qui vit en marge de la société, persécuté par les représentants de l’autorité.

Les poèmes ont pour cadre Grenade, Cordoue ou Séville. Ils mettent en scène des personnages de Tziganes, comme Antoñito el Camborio ou la nonne gitane, mais aussi des saints (sainte Eulalie), des personnages bibliques (Tamar et Amnon), des personnifications d’éléments naturels (la lune, le vent).

Le Romancero gitano est aussi connu pour sa sensualité et son usage de la métaphore. De nombreux symboles courent dans le recueil. La lune et la couleur verte symbolisent souvent la mort. L’eau vive et le cheval représentent la passion et la liberté.

WE WILL ROCK YOU! - MARS'16 - LAUSANNE

Sous la direction de ses deux chefs invités, Caroline Meyer et Stève Bobillier, Voix de Lausanne revisite les classiques du rock ! Beatles, Queen, Michael Jackson, U2 – entre autres – dans des harmonisations de 4 à 12 voix a cappella. La section rythmique est assurée par Arthur Henry, du groupe KOQA Beatbox. Un concert amplifié qui explore les possibilités de la voix… et qui réveillera le rockeur qui sommeille en chacun !

UN AMÉRICAN À PARIS - Mai'16 (Lausanne), '13 - AVIGNON

Créateur du jazz symphonique, George Gershwin fait triompher ses comédies musicales à New York avant de s'installer à Hollywood pour y composer des musiques de films.

En 1928, il fait un voyage à Paris pour y rencontrer quelques compositeurs qu'il admire, et notamment Ravel. Au cours de ce voyage, il découvrira une ville surprenante qui lui inspirera la musique du film "Un Américain à Paris". Et c'est pour faire revivre ce fameux voyage que nous avons créé un spectacle du même nom... mais qui raconte le voyage de Gershwin lui-même. Avec Les Voix de Lausanne, dans une mise en scène de Jean Chollet, Voix de Lausanne fera redécouvrir les œuvres emblématiques du compositeur : "Swanee", "I got plenty of nothing", "The men I love", "Summertine" etc.

REQUIEM MOZART - FEV'16 - MORGES

Certaines œuvres sont emblématiques. Parlant à l’âme sans se soucier des modes ni des époques, elles traversent les temps, chaque écoute renouvelant leur beauté. Celle-ci en est une. Une collaboration de Voix de Lausanne, du Chœur de la cité, de l’Ensemble Voix 8 et de l’Orchestre romand des jeunes professionnels, placée sous la direction de Dominique Tille. Le chœur interprétera également l’émouvant Ave verum corpus de Mozart, Immortal Bach de Knut Nystedt, Verleih uns Frieden de Felix Mendelssohn et Ubi caritasd’Ola Gjeilo.

Direction: Dominique Tille

Soprano: Anne Montandon

Alto: Charlotte Mayer

Ténor: Raphaël Favre

Basse: Grégoire May

VOIX DES VILLES - MARS'15 - PULLY

FANTAISIE MUSICALE POUR CHŒUR ET ORCHESTRE

La plupart d’entre nous, terriens d’aujourd’hui, vit en ville. C’est le décor de nos vies.

On l’aime ! On va au ciné, en boîte, au musée, au bistrot, on s’arrête sur un banc, on a rendez-vous sur la place. On y bosse, on y aime, on y meurt.

On la fuit ! Vivement dimanche qu’on fasse un tour à la campagne… On la déteste ! On déteste ses embouteillages, sa pollution, l’entassement dans les transports en commun, l’insécurité…

Bref, on y vit.

C’est aussi un horizon d’attente, la ville du voyage, de l’ailleurs.

Quelles sont belles, à un jet d’avion : Venise, Barcelone, Londres, Berlin! On se perdra loin là-bas dans les grandes mégapoles à l’autre bout du monde : New York, Bombay, Mexico, Moscou. Les grandes capitales nous font changer d’échelle. On y est tout petit, on s’y repère à tâtons, le nez dans le guide, et quand enfin on y comprend quelque chose, on est tout fier, mais c’est déjà le moment de rentrer. La prochaine fois, on ira à Tokyo ! C’est la ville chatoyante du touriste Easy jet.

Il y aussi la ville du migrant, qui s’y glisse, sans papiers parfois, espérant y trouver sa place. Cette ville-là est difficile à vivre, à survivre.

C’est le plateau où se tournent nos vies : roman d’amour, polar, documentaire, roman d’aventure, cauchemar…

La ville c’est un miroir en somme, on y voit nos vies, nos humeurs, nos émotions, nos destins, notre solitude, nos sociétés, notre histoire, notre culture, nos liens. C’est un organisme, il vit, se développe, connait des crises, il se souvient. C’est un espace plus ou moins ouvert, délié, offert. On peut s’y perdre, y sombrer, y renaître. C’est un rythme, le rythme de nos journées, de nos nuits. Chaque ville a son tempo.

C’est une ressource infinie de thèmes dont la chanson peut se saisir.

Lee Maddeford, compositions, arrangements

Boulouris 4 + 2

Marie Perny, paroles, scénario

Heidi Kipfer, mise en scène

Autres dates:

DIMANCHE 14 SEPTEMBRE 2015, Théâtre du Jorat (Mézières, VD)

DIXIT DOMINUS (HÄNDEL) / GLORIA (VIVALDI) - DEC'14 - LAUSANNE

Dans le cadre des concerts de Noël de l'Orchestre de Chambre de Lausanne (OCL):

Anne Montandon, soprano

Gyslaine Waelchli, soprano

Annina Haug, alto

Ensemble choral Voix de Lausanne

Orchestre de Chambre de Lausanne

Dominique Tille, direction

Programme du concert:

- ERIC WHITACRE: Lux Aurumque

- JOHANN SEBASTIAN BACH: Concerto brandebourgeois n° 3 en sol majeur, BWV 1048

- ANTONIO VIVALDI: Gloria pour soli, choeur et orchestre, RV 589

- GEORG FRIEDRICH HAENDEL: Dixit Dominus, HWV 232

D'autres dates:

Romainmôtier, le 28 septembre 2014, avec l'Orchestre des Jeunes de Fribourg

Fribourg, le 26 octobre 2014, avec l'Orchestre des jeunes de Fribourg

Lutry, le 2 novembre 2014, avec l'Orchestre des jeunes de Fribourg

LES VÊPRES DE SERGUEÏ RACHMANINOV - JAN'14 - LAUSANNE

Cette oeuvre pour choeur mixte a cappella a été composée et créée au début de 1915, à un moment où la Russie tsariste était en proie aux troubles annonçant la révolution bolchévique. Rachmaninov a choisi quinze textes extraits des Vigiles nocturnes, vêpres et matines, de l'église orthodoxe. Tour à tour recueillie et jubilatoire, l'oeuvre possède une dimension mystique qui explique peut-être pourquoi, transcendant les croyances, les cultures et les langues, elle touche aussi profondément les coeurs.